Articles documentaires

Jules Massenet. Un homme, un prince

Jules Massenet. Un homme, un prince

Jules Massenet, né le 12 mai 1842 à Montaud, commune de la Loire, aujourd’hui quartier de Saint-Etienne est un musicien important dans l’histoire de la vie artistique à Monaco au temps du prince Albert Ier. Le succès est rapide pour Massenet, après un 1er Prix de piano en 1859, il gagne le 1er Grand Prix de Rome en 1863 et passe deux années à la Villa Médicis. La rencontre avec Georges Hartmann qui sera son éditeur et son mentor, ainsi qu'une commande de l'Opéra-Comique, sont décisives pour sa carrière. En 1867, il crée sa première œuvre lyrique. La Grand’ Tante. Il entretiendra une amitié permanente avec de nombreux artistes dont Franz Listz.   Les liens entre Massenet et la principauté de Monaco sont nombreux à la Belle Époque. Ils s’expriment notamment dans son amitié avec le prince Albert Ier, fortifiée par leurs relations à l’Institut. Massenet est élu à l’Académie des beaux-arts dès 1878, le prince Albert Ier, déjà correspondant dans la section de géographie depuis 1891, devient quant à lui membre associé de l’Académie des sciences en 1909.  De fait, les dix dernières années de la vie créatrice de Massenet sont intimement liées à Monaco.  À partir de 1902, l’opéra de Monte-Carlo accueille régulièrement les créations de Jules Massenet (1842-1912) : d’abord Le Jongleur de Notre-Dame, œuvre dédiée au prince, puis Chérubin en 1905, Thérèse, en 1907, et Don Quichotte en 1910, un de ses plus grands succès – avec un rôle-titre chanté par Chaliapine.

Le parc Princesse Antoinette. La minute Albert Ier

7 novembre 2022

Vidéo "La minute Albert Ier" avec Fabrice Blanchi au sujet du parc Princesse Antoinette  

Lycée Albert Ier. La minute Albert Ier

 Vidéo "La minute Albert Ier" avec Stéphane Lamotte au sujet du Lycée Albert Ier 

La création du Lycée de Monaco. Le saviez-vous ?

La création du Lycée de Monaco. Le saviez-vous ?

Pour préparer au mieux son projet, le prince, soucieux de concilier les vertus des systèmes éducatifs européens, notamment français et allemands, a chargé son Conseiller privé, Gaston Moch, de la mission d'étudier comparativement dans plusieurs pays l'organisation de l'enseignement secondaire et l'installation de ces établissements. La France, l'Allemagne, la Norvège, la Suisse ont été visitées. Gaston Moch en tire une sorte de compromis, équilibrant l’avance allemande en matière d’infrastructures et la supériorité française en matière de contenu pédagogique. 

Grotte de Castillo. Un lieu, une mémoire

Grotte de Castillo. Un lieu, une mémoire

Le prince Albert Ier est connu pour son activité exploratrice et pour un fort engagement dans la science océanographique. Sa curiosité ne saurait se réduire à cette seule dimension. Son appétit de connaissance le conduit également à soutenir l’anthropologie et la préhistoire, alors en plein développement sous l’impulsion de savants majeurs – citons entre autres l’abbé Breuil, Marcellin Boule et l’abbé Obermaier.

Flore Singer. Un homme, un prince

Flore Singer. Un homme, un prince

Flore Singer est une personnalité importante de la vie parisienne et une amie fidèle du prince :Elle est née en 1824 et morte le 28 novembre 1915 à Paris.  Salonnière, femme de lettres, elle tient pendant près d'un demi-siècle un salon à son domicile parisien, au premier étage de l'Hôtel de Chimay, un lieu qui inspira Proust pour le salon des Verdurin.

Objets et instruments. Le saviez-vous ?

Objets et instruments. Le saviez-vous ?

Le prince Albert Ier est fasciné par les inventions telles que la photographie, le cinématographe ou des moyens de transport comme la bicyclette, la motocyclette et l’aéronautique.

William Speirs Bruce. Un homme, un prince

William Speirs Bruce. Un homme, un prince

William Speirs Bruce, océanographe écossais spécialiste des pôles, né à Londres le 1er août 1867 et mort à Édimbourg le 28 octobre 1921 a participé à deux campagnes scientifiques du prince au Spitzberg, celles de 1898 et de 1899.

Les Açores. Un lieu, une mémoire

Les Açores. Un lieu, une mémoire

La correspondance qu’ont échangée les deux souverains, Dom Carlos I de Portugal et Albert Ier de Monaco, révèle leurs efforts pour faire aboutir une réalisation majeure : le réseau d’observatoires météorologiques des Açores.

Sintra. Un lieu, une mémoire

Sintra. Un lieu, une mémoire

La lumineuse ville de Sintra au Portugal. En ce 3 août 1894, le prince et la princesse Alice sont invités à déjeuner au Palais national de Sintra – dans la petite ville proche de Lisbonne, classée par l’UNESCO au patrimoine culturel de l’humanité- chez le roi Dom Carlos de Portugal.