Un homme, un prince

Un homme, un prince

Ecrivain et philosophe Armand Lunel (1892-1977), né à Aix-en-Provence et mort à Monaco, ami de Darius Milhaud, a été nommé professeur de philosophie au lycée de Monaco par ordonnance souveraine du prince Albert Ier en 1920.

Ecrivain et philosophe Armand Lunel (1892-1977), né à Aix-en-Provence et mort à Monaco, ami de Darius Milhaud, a été nommé professeur de philosophie au lycée de Monaco par ordonnance souveraine du prince Albert Ier en 1920.

Il a enseigné dans cet établissement de 1920 à 1953. Dans ses écrits il évoque le « Lycée Paradis » et « la jolie petite classe ensoleillée qui donnée sur le bâtiment du musée océanographique »
Ancien élève de l’Ecole normale supérieure, agrégé de philosophie, il obtient le premier prix Renaudot en 1926, pour son roman Nicolo-Peccavi ou l’Affaire Dreyfus à Carpentras. Il est une figure symbolique du sort de la communauté juive monégasque pendant la Seconde Guerre mondiale, suspendu de ses fonctions par décision des autorités de Vichy, il a été protégé par la famille princière et par le gouvernement princier. Il a été réintégré au lycée en 1944. En 1947 il reçoit la Légion d’honneur.  Sa retraite, après 1953 il a contribué au rayonnement culturel de la principauté au sein de nombreuses associations et institutions, notamment la commission nationale pour l’Unesco.

En 2020, la salle polyvalente du Lycée Albert Ier a été rebaptisée « Salle Armand Lunel » rejoignant parmi les lieux de mémoire la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence. Pour aller plus loin voir article dans les Annales monégasques, 2017.  

 

Armand Lunel